Tous les faits intéressants sur les génériques

 /faits, nouvelles, commentaires

Si vous avez déjà acheté des médicaments en pharmacie (et qui ne l’a fait jamais?), vous avez sans doute remarqué que, en plus du nom du médicament, écrit en grandes lettres, il y a un autre nom, écrit juste au-dessous avec la petite écriture. Le premier est le nom commercial ou patenté. Son choix est la prérogative du fabricant et est associé exclusivement à des fins de publicité, afin d’implanter totalement dans l’esprit des consommateurs sa marque de commerce exclusive. Le second est un nom international non breveté, donné au médicament par un comité spécial de l’Organisation mondiale de la santé. Non est pas considèré la propriété de quelqu’un et est commun à tous les produits avec une composition identique.

Voici un bon exemple: le nom international non patenté «Sildenafil Citrate» correspond à la masse des noms commerciaux, parmi lesquels, bien sûr,

le Viagra (Pfizer) – produit de marque (original),

Kamagra (Ajanta Pharma),

Intagra (Intas Pharmaceuticals),

Caverta (Ranbaxy),

Eriacta (Sun Pharmaceutical Industries Ltd), Suhagra, Silagra (Cipla Ltd), Penegra (Zydus Cadila), Zenegra (Alkem Laboratories), etc.

La substance active (Sildenafil Citrate) est ce qui est écrit sur l’emballage des produits en petits caractères, c’est la substance qui a un important effet thérapeutique. Mais ce n’est pas le plus difficile pour le consommateur moyen. Ainsi, tous les noms commerciaux sont divisés en produits originaux (marques) et des médicaments génériques.

Le médicament de marque ou original est un médicament qui est produit directement par le développeur, à savoir société pharmaceutique qui a révélé au monde un médicament tout nouveau et a mené toutes les étapes nécessaires de son étude et de tests. Tous les médicaments originaux après leur découverte sont protégés par les brevets (pour la plupart des Etats cette période est de 15-20 ans). La production de nouveaux médicaments est très coûteuse. Un exemple éloquent est la groupe pharmaceutique allemande de renommée mondiale Bayer qui ne peut toujours pas couvrir ses coûts liés à l’invention et le développement de sa progéniture principale – l’aspirine (acide acétylsalicylique).

Le coût de développement d’un médicament original est des centaines de millions de dollars.

Qu’y a-t-il à dire si la principale société pharmaceutique française Servier (dont le chiffre d’affaires en 2010 s’élevait à 3,7 milliards d’euros) pendant 30 ans n’a pu enregistrer que 30 médicaments.

 

Les génériques sont des médicaments non brevetés qui ne diffèrent pas de l’ingrédient actif du médicament original pour lequel la protection des brevets a expiré. Ils peuvent différer du médicament d’origine dans la composition qualitative et quantitative des excipients inclus dans la médecine et dans des autres facteurs, comme la forme de médecine, la couleur, le goût, le nom, le prix. Une fois expiré le brevet, toute entreprise peut utiliser la substance active du médicament d’origine pour le développement de sa propre médecine. En règle générale, les fabricants de génériques tentent de faire un analogue complet du médicament breveté, en remplaçant seulement les composants auxiliaires, ainsi que la production d’emballages ordinaire et le remplacement d’une paire de lettres au nom de la marque, et voilà – médicaments bon marché avec les mêmes effets sur le corps humain. Le schéma est simple et vous permet de faire de l’argent sur le circuit.

Ces dernières années, les fabricants de médicaments d’origine, voyant la popularité et les recettes de médicaments analogiques, au moment de l’expiration d’un brevet ouvrent eux-mêmes la production de génériques. Ceci est l’option préférée, car la société mère protége toujours la qualité en sorte que l’ombre d’une complication après l’admission d’un générique ne tombe pas sur le principal médicament de marque, et la qualité des médicaments est élevé, mais le prix est faible. En faisant encore une fois l’analogie avec Servier, la société de la même taille pourrait mettre en train la fabrication d’une moyenne de 30 nouveaux médicaments génériques en un an, mais contre 30 ans.

Le nombre mondial de médicaments génériques inscrits au registre augmente tangiblement chaque année. Le tadalafil même a des dizaines des génériques en France ainsi qu’à l’étranger.

La différence principale entre les médicaments génériques et les médicaments de marque est le prix.

C’est une cause fondamentale pour acheter des médicaments génériques. Le prix d’un générique est en moyenne de 80-85% moins élevé que d’un médicament de marque. C’est pourquoi le marché est dans une grande mesure dominé par les médicaments génériques dans plusieurs pays.